Excite

Le chapeau Panama : un accessoire culte

Le chapeau Panama existe depuis très longtemps, même s'il n'a été baptisé ainsi qu'au début du XXe siècle. Il fut d'abord un accessoire pratique destiné à protéger les hommes du soleil, notamment les ouvriers sur les chantiers. Mais il est ensuite devenu un symbole de l'élégance masculine, un accessoire culte et intemporel que portent les hommes de goût pour affirmer leur style.

Des archéologues ont trouvé la trace de chapeaux de paille datant de 4000 ans av. J.-C. dans la ville de Valdivia, au Chili. Ces chapeaux ont beaucoup impressionné les Espagnols lorsqu'ils les découvrirent au XVIe siècle. Le tissage leur sembla si exceptionnel qu'ils crurent qu'il était réalisé en peau d'aile de chauve-souris ! Quelques siècles plus tard, en 1855, c'est au tour des Européens d'être impressionné par la finesse de ce chapeau, lors de l’Exposition universelle de Paris.

C'est lors de la construction du mythique canal de Panama en 1882 que ce chapeau de paille devient célèbre. D'abord porté en masse par les ouvriers du chantier, on voit ensuite le président Théodore Roosevelt arborer ce couvre-chef lorsqu'il vient suivre l'avancée des travaux. Ce chapeau fabriqué dans l'Équateur est désormais baptisé « chapeau Panama ».

Depuis lors, le chapeau Panama ne s'est jamais vraiment démodé et il connaît même des périodes où il est très en vogue, comme c'est le cas aujourd'hui. On l'a vu porté par des stars de cinéma et des chefs d'État, ajoutant encore à son prestige. Il est désormais associé à une certaine élégance virile et décontractée.

Mais attention, le Panama n'est pas une forme de chapeau précise ! Il s'agit en fait d'une matière : une fibre de jeunes pousses de palmiers qui poussent en Équateur et dont on tire la « paja toquilla ». On peut ainsi trouver plusieurs modèles, allant de la visière au Borsalino, mais également sous forme de Fedora.

La fabrication du chapeau Panama

Le chapeau Panama est toujours tissé à la main, mais il existe de nos jours de nombreuses imitations. La différence de prix provient essentiellement du temps que va durer le tissage et de sa finesse. Ainsi on peut trouver des chapeaux à petit prix, dont la qualité sera cependant moindre. De la récolte de la matière à la fin du tissage, il peut s'écouler près d'un an, ce qui en fait un chapeau d'exception. Il existe trois méthodes différentes de tissage et les chapeaux Panama les plus luxueux peuvent même se rouler.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017