Excite

La vogue des costumes de luxe pour hommes

Alors que viennent de se tenir à Paris les défilés de mode masculine automne-hiver 2013-2014, la concurrence s'intensifie entre les marques de luxe qui fondent leurs espoirs dans la montée en gamme des griffes de mode pour hommes. Et tout particulièrement en matière de costumes de luxe.

Ainsi, selon le cabinet Bain & Company, entre 1995 et 2012, le luxe s'est déjà fortement masculinisé : 41 % des articles achetés étaient destinés aux hommes l'an dernier, contre 35 % voilà dix-sept ans. « Tout à coup, la mode masculine intéresse. Avant, les hommes s'habillaient quand ils en avaient besoin, maintenant ils peuvent se faire plaisir », décrypte Véronique Nichanian, directrice artistique de l'univers masculin chez Hermès.

Les marques peaufinent dès lors leur stratégie : certaines ouvrent des magasins uniquement destinés aux hommes, en leur proposant des services plus haut de gamme pour des costumes au delà de 2 000 euros. Après Hermès, qui avait inauguré voici trois ans son unique magasin strictement consacré à la gent masculine à New York, sur Madison Avenue, Bottega Veneta en a ouvert un en Chine puis un second à Manhattan en avril 2012. Burberry leur a emboîté le pas mi-octobre dans le quartier de Knightsbridge à Londres. Gucci et Yves Saint Laurent ne sont pas en reste.

Dans un souci de montée en gamme, une autre griffe qui se cantonnait au prêt-à-porter, Hugo Boss, propose désormais du costume demi-mesure. Elle s'attaque à l'hégémonie du groupe italien Ermenegildo Zegna. Pionnier en Chine, où il s'est installé dès 1991, Zegna en fait son principal marché, avec des clients très jeunes. Persuadé de séduire des dandys aux quatre coins du globe, Zegna poursuit son offensive dans les pays émergents, aussi bien en Afrique qu'au Vietnam ou en Inde.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017