Excite

Lumbersexuel, le nouvel homme

Un nouvel homme remplace le métrosexuel. Un homme au look sauvage, en quête du naturel, le lumbersexuel.

Le métrosexuel et son univers délicat se trouvent être remplacés par un homme d'un genre nouveau, le lumbersexuel, du terme lumber, désignant celui qui travaille le bois, qui affiche et assume son look sauvage, composé d'une barbe fournie, de boots et d'une chemise de bûcheron, plutôt préoccupé par la vie en plein air que par les soins cosmétiques, même s'il prend soin de sa barbe et que ses cheveux sont gominés. Il donne l'impression de ne pas se soucier de sa façon de s'habiller.

La barbe clairsemée.

Mais qu'on ne s'y trompe pas, cet homme des cavernes, vu dans les rues de Brooklyn à Berlin, a tout compris du monde d'aujourd'hui puisqu'il travaille en ville dans le secteur des hautes et nouvelles technologies ou les métiers de la communication. Il a un très bon salaire. Ses goûts culturels sont pointus et il aime la cuisine faite maison. Ses icônes sont le chanteur Ray LaMontagne, le footballeur Alexander Ostlund, l’acteur Joe Manganiello.

Le vestiaire du lumbersexuel n'est pas composé de coupes cintrées faisant paraître sa silhouette longiligne. Les coupes sont plus amples avec des matières brutes comme les flanelles, les cuirs végétaux, le jean brut. Le pantalon se retrousse pour laisser apparaître les mollets l'été. Il porte une parka canadienne en hiver, des chaussures Timberland ou Pataugas, des chemises épaisses à carreaux.

Sur la question sociologique, le lumbersexuel rappelle les homosexuels et le porno gay qui s'étaient emparés du look bûcheron viril, il y a des années. La culture gay est donc ainsi digérée car les codes vestimentaires ont été réappropriés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017